Accès direct au contenu


Version française > Recherche > Activités

Congrès International de la Société Française d’Etudes Ecossaises (SFEE) : Appel à contribution

16, 17 et 18 novembre 2017 - Université Paris 13

SAES etudes écossaises
Le Congrès International de la Société Française d’Etudes Ecossaises (SFEE) aura lieu du 16 au 18 novembre 2017 à l'université l'Université Paris 13 sur le thème "L'Écosse : la différence".

« La différence » : aspect ou détail marquant une spécificité, une particularité, la différence valorise ou diminue ce qu’elle caractérise.
L’Ecosse et les Ecossais n’ont eu de cesse de s’imposer et d’être considérés comme « différents », particulièrement face à l’Angleterre. Le congrès 2017 de la Société Française d’Etudes Ecossaises (SFEE) cherchera à comprendre sur quoi cette différence est fondée et pourquoi, par rapport à quoi et à qui. Cette différence tient-elle du mythe ou de la réalité? A-t-elle été combattue? Comment s’exprime-t-elle? Est-elle le fruit d’une évolution naturelle ou de choix conscients? d’une nécessité culturelle? d’un impératif politique? Autant de questions auxquelles ce congrès international s’attachera à répondre dans les débats des 16, 17 et 18 novembre 2017.

Afin d’établir la part de mythe et de réalité de cette « différence écossaise », nous nous interrogerons sur les perceptions de cette différence en la définissant dans ses aires géographiques par ses représentations dans ses régions (Hautes-Terres, Basses-Terres, archipels). Nous chercherons à comprendre l’évolution du statut de l’Ecosse comme région britannique, province du Royaume-Uni ou nation à part entière et à évaluer si ses spécificités linguistiques, politiques, littéraires et culturelles sont comparables à celles des autres nations des Iles britanniques, d’Europe et du monde. Dans le contexte politique actuel, les crises de l’histoire et les prises de position liées à l’évolution de la Dévolution des pouvoirs au sein du Royaume-Uni atteignent-elles un paroxysme dans la crise du Brexit ? Le rôle spécifique, s’il a existé, de l’Ecosse dans les projets de colonisation britannique pourra aussi faire l’objet d’une approche comparée avec l’Angleterre, par exemple.
Dans le but de comprendre la manière dont s’exprime cette différence, les études qui démontreront l’évolution de cette perception et de ses représentations sont encouragées; celles-ci pourront être abordées à travers les champs d’analyses historiques, littéraires et linguistiques, mais aussi par l’étude de sa représentation dans les arts et les médias, dans ses institutions et son système juridique et légal. La perception de cette différence pourra faire l’objet de regards croisés, adoptant ainsi une dimension britannique, européenne et mondiale.
Les contributions pourront couvrir les champs suivants:

  • L’affirmation identitaire de l’Ecosse en Grande-Bretagne et dans les Iles britanniques, (incluant l’Irlande, l’Ulster, Man, les Iles anglo-normandes) à travers l’histoire ;
  • La place de l’Ecosse au sein du Royaume-Uni depuis les Dévolutions ;
  • Les spécificités linguistiques de l’écossais, du gaélique écossais, de l’anglais des Hautes-Terres (Highlands) ( face à la « norme » que constitue l’anglais britannique, par exemple, en phonétique, phonologie, morphologie, syntaxe...); 

  • Les médias écossais / l’utilisation de l’écossais dans les médias ; 

  • L’art écossais ; 

  • Les régions écossaises et leurs spécificités ; 

  • La valorisation de la culture et de l’identité écossaises ; 

  • L’Ecosse en Europe ; 

  • Les spécificités institutionnelles, politiques et juridiques ;

Les Doctorants et étudiants de Master sont invités à proposer des posters pour présenter leurs travaux de recherches. 

Les communications ne devront pas excéder 20 minutes et pourront être faites en français ou en anglais. Une publication est prévue dans la collection Caledonia aux Presses Universitaires de Franche Comté. 

Les propositions de communication incluront un titre un résumé d’environ 200 mots ainsi que le nom, l’Université et l’adresse mail de l’auteur ainsi qu’une biographie succincte.

Elles doivent être transmises à sabrinajuillet@yahoo.com, pierre.fournier@univ-paris13.fr et celine.planchou@univ-paris13.fr au plus tard le 30 avril 2017

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Retour au site institutionnel